Tout l'Agencement, le Bâtiment, la Restauration et la Maçonnerie sur Alès

Les étapes de construction d'une maison - 3/3 Ales Nimes

Découvrez la troisième et dernière partie de notre article sur les étapes de construction d'une maison, offert par votre entreprise de maçonnerie et rénvation ABR à Alès - Nîmes - Gard. 

ABR, votre entreprise de maçonnerie rénovation à Alès, vous dit tout sur les étapes de construction d'une maison. Aujourd'hui, les pannes, pentes, pignons et la couverture : c'est la fin du gros oeuvre. 

Lire également :

Les étapes de construction d'une maison 1/3

Les étapes de construction d'une maison 2/3

Puis, c'est l'installation de la charpente. Dans ce cas aussi, il existe différents types de matériaux de construction utilisables :

  • le chêne
  • le sapin
  • le chataigner
  • l'épicéa, etc.

Les bois de charpente sont préalablement traités contre les attaques les plus courantes : thermites, capricornes, champignons, etc.

Pose des pannes 

Les premières poutres en bois qui sont posées sont appelées pannes. Ce sont sur ces pannes qui vont reposer l'ensemble de la structure du toit. Les pannes sablières sont fixées sur les murs horizontaux à la base du versant de toiture. La panne faitiere est posée au sommet de la charpente. On peut éventuellement rajouter des pannes intermédiaires qu'on appelle pannes ventrières.

Pentes et pignons

Puis les pentes des pignons sont mises à niveau pour en faire des pentes lisses. Cette opération s'appelle l'arasage. Pour ce faire, on réalise un coffrage avec des planches en bois et on fait couler un béton suffisamment épais pour ne pas couler hors du coffrage. On obtient alors une arase. Verticalement aux pannes on fixe des chevrons qui sont des poutres plus fines que les pannes. Et sur ces chevrons sont clouées des lattes à toit nommées liteaux.

La couverture

Ensuite c'est la pose de la couverture, c'est-à-dire l'agencement de matériaux recouvrant le bâtiment pour le protéger des intempéries. Là aussi on peut choisir différents types de matériaux comme les tuiles en terre cuite. Parmi les différents modèles de tuiles en terre cuite on retrouve

  • Les tuiles canal adaptées aux toits à faible pente.
  • Les tuiles plates, qui conviennent aux toits à fortes pentes.
  • Les tuiles à emboitement qui ont l'avantage d'être faciles à poser et permettent de réduire le nombre de tuiles au m².

Sinon, il existe aussi les même modèles en béton qui sont plus lourdes que celles en terre cuite mais qui ont l'avantage de mieux résister au gel et qui ne se gorgent pas d'eau en cas de pluie. Ensuite il y a aussi la possibilité d'une couverture constituée d'ardoises qui peuvent être soit naturelles soit en béton ou bien des shingles qui sont des bardeaux bitumineux ayant l'avantage d'être très légers, imperméables et résistants au gel. 

La pose de la couverture confère au bâtiment le statut hors d'eau. 

Puis la pose des portes et des fenêtres extérieures confère au bâtiment le statut hors d'air.* 

Et c'est déjà la fin de la partie gros oeuvre du chantier. Le second oeuvre peut commencer !

Cette page pourrait vous intéresser :

Comment réussir une chape liquide ?